L’Etat sacrifie son agriculture…. MAIS les agriculteurs(trices) ne veulent pas disparaitre

Les responsables agricoles de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs du Morbihan ont souhaité réaffirmer leurs attentes vis à vis des Etats Généraux de l’Alimentation et du projet de loi qui en découle.

Le projet de Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable est actuellement en discussion en première lecture au parlement. Après plusieurs journées de travaux, avec parfois des rangs trop clairsemés pour des votes légitimes, les premiers constats tombent la veille de la clôture des débats: bien trop loin de annonces sur un retour assuré de la valeur dans les exploitations agricoles et beaucoup de nouvelles charges en perspectives pour soi-disant répondre aux “attentes sociétales”.

C’est au cours d’une conférence de presse, organisée devant la Préfecture de Vannes que les responsables agricoles se sont exprimés sur leurs inquiétudes. “Il est urgent que les parlementaires prennent conscience des effets économiques des amendements qu’ils votent”… Un constat amer pour les agriculteurs qui voient s’envoler les espoirs d’une réelle amélioration de leur revenu si les lignes du projet de loi ne bougent pas! La FDSEA et les JA ne cesseront pas de se mobiliser tant que cet objectif ne sera pas atteint.

Le gouvernement doit assumer les annonces, pleines d’espoir, du Président Macron lors de son discours en fin d’année dernière à Rungis. Il doit aussi prendre des décisions cohérentes et ne pas, d’un côté mettre de nouvelles contraintes aux exploitants agricoles français (interdiction de produits phytosanitaires, interdiction de certains modes d’élevage…) et de l’autre laisser la porte ouverte à de nouvelles importations de produits qui ne respecteront pas les normes françaises (Accords du Mercosur, accord de traitement d’huiles de palme à l’usine de La Mede…).

Les agriculteurs et agricultrices du Morbihan sont fiers de leur métier et ils ne souhaitent pas disparaitre !