Suite des “mercredis de négociations commerciales” par la FDSEA et les JA du Morbihan

Le 14 novembre dernier, tous les dirigeants de la distribution ont signé une « Charte de bonne conduite » dans le cadre des négociations commerciales qui s’engageaient jusqu’à fin février 2018. Les négociations en cours, montrent que la grande distribution semble déjà avoir tout oublié ! Les enseignes demandent la baisse des prix sur la plupart des produits alimentaires, sans aucune rémunération vis-à-vis de la qualité et de la répartition de la valeur. Plus grave encore,  les seuils de revente à perte ne seraient pas respecté​s​.  On assiste parallèlement, dans les rayons de toutes les enseignes à une véritable braderie des produits agricoles avec des promotions incompréhensibles qui perpétuent une guerre des prix dévastatrice pour le monde agricole.

Le temps des explications est donc venu.

Acte 2 mercredi 14 février => intensifier la pression pour avoir des réponses sur les prix négociés

Après le temps du dialogue avec les responsables d’enseignes, le temps de l’échange avec les consommateurs afin de les informer sur la partie de Poker menteur qui se joue au détriment des producteurs…

retour en images sur cette journée:

Acte 1: mercredi 7 février => Un dialogue de sourd!

La FDSEA et les JA du Morbihan ont convoqué, le 7 février prochain, les  responsables des GMS pour obtenir, en présence du Préfet, des explications sur le déroulement de ces négociations commerciales. Ces négociations permettent de définir les prix d’achats des produits alimentaires aux industriels, pour les mois à venir.

Après un tour de table ou chacun s’est exprimé, il semble que les négociations commerciales se passent bien avec même des hausses… Surprenant quand on sait même que l’Etat a inviter les dirigeants des enseignes de GMS à venir s’expliquer. Après 2 heures de discussions aucun chiffres précis n’aura été transmis. l’heure de la transparence n’est donc pas encore là…